Tout ce que vous devez savoir sur la peinture glycéro

« Glycérophtalique », ce nom étrange ne vous dit rien ? Vous souhaitez lever le mystère ? Voici tout ce que vous devez savoir sur la peinture glycérophtalique, ou « glycéro » 

Rate this post
Pas de commentaire

Peinture glycéro, qu’est ce que c’est ?

Les 5 principales caractéristiques de la peinture glycéro :

  1. Elle est à base d’huile
  2. C’est une peinture à phase solvant, c’est à dire qu’elle se dilue avec un solvant (white spirit, essence…), et non à l’eau. Vous devrez donc utiliser un solvant pour nettoyer vos outils.
  3. Elle tire son nom de son liant (la substance qui unit les pigments entre eux) : la résine glycérophtalique.
  4. Elle est très résistante. On l’utilise en général dans les pièces soumises à une forte humidité (cuisine, salle de bain) ou dans les lieux de passages (couloirs, vestibule).
  5. Elle est disponible en 4 aspects (mat, velours, satiné, brillant) et en 4 niveaux de qualité (éco, courant, soigné, très soigné)

Peinture glycéro ou acrylique ? A vous de voir !

Vous avez du mal à vous décider entre une peinture glycéro ou acrylique ? Nous avons listé pour vous les avantages et inconvénients de chacune de ces deux peintures ! Faites votre choix en connaissance de cause.

Peinture glycéro :

Avantages

Inconvénients

Application facile et rapide. Le séchage lent permet de retoucher le travail accompli. Odeur forte et tenace
Bonne couvrance Séchage lent
Lisse votre surface Nocif pour la santé et l’environnement
Résistance remarquable aux nettoyages, aux chocs… Nettoyage des outils difficile

Peinture acrylique :

Avantages

Inconvénients

Inodore Nécessité d’appliquer plusieurs couches
Séchage rapide Application difficile (sèche très vite)
Non toxique Pas d’effet lisse
Les outils se nettoient facilement, à l’eau Résistance faible (elle n’est pas lessivable)

Comment reconnaitre une peinture glycero ou acrylique ?

Vous voulez repeindre un mur mais celui-ci a déjà été recouvert et vous ne savez pas si c’est avec de la glycéro ou de l’acrylique ? Pas de panique : voici comment les distinguer.

Imbibez un coton d’alcool à brûler. Frottez-le sur votre mur. Si la peinture tache le coton, c’est de l’acrylique. Si le coton reste intact, c’est de la glycéro. Cette dernière ne se diluera que si vous utilisez un solvant.

Glycéro, une peinture toxique ?

En séchant, la peinture glycéro libère son solvant sous forme de COV (Composés Organiques Volatiles). Ces derniers sont toxiques, que ce soit pour l’environnement ou pour votre santé.

Il est donc nécessaire d’aérer pendant plusieurs jours la pièce que vous venez de peindre. Évitez à tout prix de respirer les vapeurs nocives qui peuvent s’avérer très tenaces.

Pour ne pas utiliser une peinture trop toxique, fiez vous aux labels : l’EcoLabel européen est un gage de qualité et de respect de l’environnement.

Une étiquette vous indique également le niveau de pollution intérieure que va générer la peinture que vous achetez. Si sa note est A, ou mieux A+ elle n’est pas toxique, sinon, méfiez-vous !

Si ces problématiques vous intéressent, vous pouvez consulter notre article sur les peintures naturelles : elles proposent une alternatives intéressantes aux peintures riches en COV.

Pour quelle finition opter ?

4 finitions sont à votre disposition : mate, satinée, brillante ou velours.

Vous avez l’embarras du choix selon vos goûts et vos envies !

Mate : camoufle les imperfections mais se nettoie difficilement

Les trous et les marques qui altèrent vos surfaces sont entièrement camouflées, par contre la peinture mate se nettoie mal puisqu’elle ne résiste pas à l’eau. Elle est idéale pour les plafonds.

Satinée : lavable mais peu couvrante

Vous pouvez passer une éponge humide dessus pour enlever les taches superficielles. La peinture satinée donne de l’éclat à vos murs mais ne dissimule pas leurs irrégularités.

Brillante : met en valeurs les imperfections mais se nettoie aisément

Conseillée pour les pièces fortement mises à contribution comme la salle de bain ou la cuisine, la finition brillante est une peinture lessivable et donc très facile d’entretien.

Par contre, si son effet miroir agrandit vos pièces, il risque de mettre l’accent sur les défauts de vos murs.

Velours : le compromis

Elle masque suffisamment les irrégularités des surfaces et elle est lessivable ! Son fini velouté confère un effet chaleureux aux pièces ce qui la rend idéale pour les chambres et le salon.

Quel budget pour une peinture glycéro ?

Tout d’abord, n’utilisez une peinture monocouche que si la surface initiale est impeccable ; sinon (mur non uniforme, poreux, à moitié enduit…), optez pour une bicouche.

La peinture monocouche vous coûtera entre 5 et 10 euros par litre. Pour la peinture bicouche, le prix au litre se situe entre 2 et 5 euros.

Où trouver un peintre ?

Embaucher un peintre coûte entre 20 et 40 euros par heure de travail.

Il peut être rentable de faire confiance à un professionnel. En effet, son expérience fait du peintre en bâtiment votre meilleur conseiller ! Il connait toutes les astuces pour donner un coup de neuf à votre domicile et possède tout le matériel adéquat.

N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir les devis des meilleurs professionnels. Vous ne vous engagez à rien et nous nous engageons à trouver le peintre idéal pour vous !

Formulez une demande de devis!
de
à

Leave a Reply